Les remèdes antirides d’un pays à l’autre

On n’est pas aussi intensément préoccupé par les mesures anti-âge et les soins de peau que chez nous en Europe. Dans tous les pays, on recherche désespérément la même chose – mais les moyens divergent d’un pays à l’autre. Il est étonnant de jeter un coup d’œil sur les méthodes de nos voisins. Tous les peuples font preuve de grande créativité, et on trouve les solutions les plus excitantes sur des problèmes vieux comme le monde.

Une pâleur élégante, ou un bronzage de plage  ?

En Asie, une belle peau est synonyme de beauté. Du coup, on a recourt à tous les subterfuges pour la garder pâle et irradiante. On évite à tout prix les pores dilatés. Si on a la peau mate, on essaiera de l’éclaircir grâce à des produits éclaircissant (et extrêmement néfaste, il va sans dire). Par contre on protège la peau des rayons du soleil et de rides anticipées au travers d’un parasol ou d’un large chapeau. Alors que chez nous, on ira de plein gré dans des cabines de bronzage, afin d’obtenir un teint halé, voire bronzé. Au Japon, comme on veut garder une peau lisse, on s’épile même les duvets du visage. Tandis que les femmes russes utilisent de la poudre de café en guise de peeling. Elles aiment la peau ferme et tirée à l’éclat rosé, alors on masse le visage humide avec cette poudre à la caféine. Pour les  brésiliennes, ce sont les ongles qui sont les plus importants. Aucun autre peuple au monde ne les vernissent autant qu’elles. Mais elles aussi pensent que la peau doit être belle et lisse.

Huile d’olive, sirop d’étable & compagnie

En Amérique du Nord, le sirop d’érable est un produit de beauté fort répandu et apprécié. Il permet aux femmes de protéger leurs lèvres contre les gerçures. Mais en Amérique du Nord, on est aussi fou des injections de substances chimiques, car rien ne donne aussi facilement des lèvres pulpeuses, et une peau étirée. Seulement il y a un hic  ; ce serait trop beau… cela ne marche pas éternellement, et il y a des répercussions sur l’aspect général du visage (qui après trop d’infiltrations, donnera un aspect de paralysie.) En Italie ou dans les Antilles, on préférera conserver la beauté de façon naturelle, en utilisant de l’huile d’olive pour la peau et les cheveux. Les femmes africaines savent aussi que les huiles naturelles sont bonnes pour les cheveux secs et cassants. En Asie, on apprécie ces fabuleux antioxydants que sont la baie de Goji, la baie de Schisandra et le thé vert. Pourtant en Chine, avec l’arrivée officielle du capitalisme, les femmes sont en train de découvrir la chirurgie esthétique pour lisser leurs rides, ou bien modifier les plis des yeux, afin d’occidentaliser leurs visages.

Les remèdes anti-ride les plus délirants

Apprendre de l'expérience de nos voisinsDans certains cas, il faut effectivement souffrir ou plutôt faire pour être belle… Le commerce de la beauté s’inspire de la nature. On sait par exemple que les escargots possèdent la faculté bien particulière de se soigner, se régénérer eux-mêmes, et de réparer les endommagements de leur carapace. Tout ça à l’aide de sécrétion muqueuse gastéropode, c’est à dire en langage simplifié, de bave d’escargot. Des chercheurs colombiens ont pu développer à partir de cette observation un soin de peau anti-ride permettant d’améliorer la régénération de la peau, et de ralentir le processus de vieillissement. De même, il existe au Japon une thérapie contre les boutons d’acné difficile à saisir pour nous occidentaux. En effet, on utilise un masque de visage à base d’excrément de rossignol destiné à lutter contre les impuretés de la peau. Il paraît qu’une femme de joueur de foot célèbre utiliserait de plein gré cette crème de beauté. Les produits de beauté à base de sperme de bœuf Angus, d’urine de bœuf, de diamants pulvérisés, d’huile de vison ou de spermes synthétiques nous donnent un aperçu de l’ampleur de la situation, et combien une peau sans rides, ainsi que des cheveux sains et de beaux ongles sont des facteurs importants pour l’être humain, qu’il soit de sexe féminin ou masculin d’ailleurs

Nous en France ne pouvons nous diriger que sur les produits de beauté ordinaires et d’origine industrielle qu’on trouve dans le commerce. Mais dans un cas comme dans l’autre, toutes les tentatives thérapeutiques ont une approche externe du soin de la peau, des cheveux et des ongles contre les processus de vieillissement. Dans beaucoup de cas, la confiance envers les effets curatifs et salvateurs d’un produit est plus grande que leurs effets eux-mêmes contre le vieillissement cellulaire… Ce qui n’empêche bien sûr personne d’essayer ces produits. Surtout quand on pense que l’élite internationale se sert régulièrement dans les croyances et remèdes bizarroïdes sus-nommés. Mais on se demande pourquoi si peu de gens pensent à avoir recourt à une alimentation riche en substances vitales pouvant facilement approvisionner la peau à partir de l’intérieur – ce qui a, on s’en doute, des effets nettement plus durables qu’un traitement en surface.

En fait, il faudrait regorger de santé

Car c’est tout à fait absurde  ! Jamais nous n’avons eu de meilleures occasions de prendre des mesures anti-âge à partir des ressources naturelles. Nous n’avons jamais eu de nourriture d’aussi bonne qualité, ni autant de diversité. En fait, on devrait aujourd’hui regorger de bonne santé, et être en pleine forme jusqu’à un âge avancé. On peut même se procurer un complément nutritif de qualité supérieure pour façonner de façon optimale notre budget vital. Ainsi, et surtout dans les périodes de stress, en phase de régénération ou de convalescence, et même quand on mène un train de vie pas particulièrement sain, on parvient tout de même à compenser les carences et lutter contre les radicaux libres avec succès et sans faire grand chose.