Les besoins d’une peau en bonne santé

Imaginez deux sœurs. La sœur que nous nommerons « sœur A » ne se nourrit que de fast-food, de conserves, surgelés et gourmandises, passe ses journées devant la télévision, au bureau ou devant son ordinateur, ne pratique aucun sport, prend sa voiture même pour aller au coin de la rue, ne prendrait jamais l’escalier puisqu’il y a un ascenseur, et déteste se peser. Elle achète des produits de beauté bon marché, regarde tard la télévision accompagnée de son paquet de chips et il est quasiment impossible de la faire sortir. La « sœur B » préfère se nourrir de produits à base de farine complète, bio, sans OGM, a même un petit moulin à céréales pour faire du bon pain complet et de bons gâteaux, elle pratique le yoga, aime faire du jardinage (elle a la chance d’avoir un petit jardin) et adore ses promenades de « marche nordique » avec ses amis. Elle se maquille peu mais prend soin de boire de l’eau claire, de prendre soin du pH de sa peau, d’utiliser une bonne protection solaire et de dormir suffisamment.

Finalement, tout ce dont une peau a besoin pour être en bonne santé. Tout est dit, il n’y a pas de secret. La peau de « sœur A » est pâle, plutôt boursoufflée, souvent pâteuse. Et puis pour son âge, elle a visiblement des kilos à perdre. Si après s’être faite prier, elle accepte enfin de passer un après-midi en famille autour d’un barbecue ou à la plage, elle va rentrer avec un énorme coup de soleil et prétextera les années suivantes son coup de soleil pour ne pas revenir. Tandis que la « sœur B » refuse de se détruire ; et d’ailleurs, cela ne lui coûte rien, bien au contraire. Tous les week-ends, elle va à la plage avec un bon livre, en prenant garde de se protéger du soleil sous un parasol ou une tonnelle, ou quand le soleil est moins ardent, elle joue aux boules avec des amis. Sa peau est impeccable, immaculée. Les deux sœurs ne sont pas candidates aux injections de substances chimiques. L’industrie cosmétique ne s’enrichit pas vraiment avec elles. Mais la différence de qualité de la peau et de la formation des rides entre les deux sœurs est énorme. La « sœur A » ne pourrait certes jamais remporter un prix de beauté, tandis que sa « sœur B », au contraire, charme chacun au travers de son naturel sain.

Elle utilise avec ses 25 ans une stratégie déjà semblable à l’approche anti-âge. Une peau saine a besoin de beaucoup de sommeil, une alimentation riche en substances vitales et suffisamment d’eau, un soin de peau conséquent, une protection solaire suffisante, de l’air frais ainsi qu’une vie satisfaisante et si possible calme et sans stress. À premier abord, cela semble simple. Seulement la plupart de temps, nous nous comportons plutôt comme la « sœur A », alors que nous devrions nous comporter comme la « sœur B ». Nous nous comportons ainsi en dépit de nos bonnes résolutions et notre mauvaise conscience. Pour lutter contre les rides, on a tendance à utiliser des produits de beauté parfois douteux, il arrive même qu’on réfléchisse à prendre des neurotoxines, on surfe sur internet pour trouver des thérapies anti-vieillissement. Et qu’est-ce qu’ils nous racontent tous ? Rien qu’on ne sache déjà depuis longtemps, mais beaucoup de choses que nous ne voulons pas nous avouer.

Aucun soin de beauté ne peut marcher si on ne considère pas ses problèmes de peau de façon globale. Un traitement externe (crèmes dites de lifting ou anti-rides, sérums, lotions, peelings, comblements rides, collagène, voire même le laser, les injections de substances chimiques et nocives, la chirurgie esthétique, etc.) apporte certes des éléments nutritifs importants et hydrate la peau, mais cela n’aide en aucun cas contre les marques de l’âge provoquées par les carences alimentaires, le manque d’exercice, le tabac et la nicotine et les expositions sans protection au soleil. Le seul soin de beauté qui fonctionne vraiment est le traitement à partir de l’INTÉRIEUR. Les produits complets au blé (ou autre céréale) contiennent des fibres alimentaires capables de transporter les scories. Deux litres d’eau claire transportent les minéraux, les vitamines, les acides aminés et les enzymes là où le corps en a besoin. Ils renvoient en retour les toxines, les résidus et scories. Une alimentation saine ravitaille l’organisme en substances vitales destinées entre autre à la formation cellulaire. Le fait de faire de l’exercice, un peu de mouvement en général permet aux tissus, à la peau de rester belle et bien tendue. Les produits solaires empêchent la détérioration de la peau, le sommeil purifie (désintoxication pendant le sommeil) et lui permet de se reposer. Avec ce concept là, on est déjà sur la bonne voie. On peut naturellement le compléter en prenant des produits alimentaires nécessaires à la peau et éventuellement avec certaines substances vitales. Le jus de carotte par exemple seconde les soins solaires, les acides aminés quant à eux jouent un rôle prépondérant sur l’organisme dans toutes sortes d’activités propices à la peau et aux cheveux, tandis que les minéraux assistent la formation cellulaire et les efforts musculaires.

Nous nous en étions douté/es : la véritable beauté vient vraiment de l’intérieur :-)