Comment les rides naissent-elles ?

Certains semblent être dotés d’un visage pratiquement sans rides, même en prenant de l’âge. D’autres ont des visages extrêmement marqués, tels des paysages sillonnés de ravins. Les taches de vieillesse (lentigos) et les verrues séborrhéiques ravagent certaines personnes, tandis que d’autres n’en auront jamais. À noter que pratiquement chacun d’autre nous aura un jour ou l’autre ces taches de vieillesse sur les mains, taches naturellement causées par le soleil. Notre prédisposition génétique bien sûr définit déjà notre sensibilité et notre aspect d’enfant, d’adulte, de vieillard. Et c’est donc la morphologie de notre peau (si elle est fine ou épaisse, claire ou foncée) et de notre visage (rond ou anguleux) qui définit notre formation de rides future, voire des cassures. Mais c’est surtout notre mode de vie et notre alimentation qui influent sur la formation de nos rides. Ces conditions s’ajoutent aux autres facteurs qui nous sont inhérents, et favorisent leur développement.

Une alimentation unilatérale et pauvre en éléments nutritifs, un manque d’activité et de mouvement, beaucoup de stress, la consommation d’alcool, de tabac et le manque d’oxygénation de la peau qui en découle, tout cela participe à une accélération de la dégradation de notre peau qui quant à elle est de toute façon inéluctable. On trouve bien sûr d’autres facteurs décisifs pour une peau ferme et saine dans nos hormones. L’un s’ajoutant à l’autre, on n’est pas loin d’une absence presque totale de rides à la vieillesse. Les facteurs environnementaux ainsi que notre propre comportement ont donc une influence décisive dans l’accélération du processus de vieillissement.

Mais pourquoi donc la peau vieillit-elle même sans qu’on n’y mette notre coup de pouce ? Une peau bien irriguée, ferme avec de petits pores serrés semble être le privilège de l’enfance et l’adolescence.

En prenant de l’âge, la peau se ride

En prenant de l’âge, la peau se ride, perd de son élasticité naturelle et de sa vigueur, le corps subissant des modifications complexes. Ses réserves d’eau s’amenuisent, et les premières rides apparaissent. Tout d’abord on commence à chercher des produits de beauté censés reculer la formation des rides. On se renseigne parfois sur les possibilités du collagène, les conséquences fatales des ultraviolets sur la peau, on se documente sur les poisons qui nuisent à nos cellules, sur les antioxydants, tout en observant, soucieuses, les fonctions de notre corps qui commencent à laisser à désirer. On atteint le zénith de notre jeunesse à 30 ans. Et puis des rides apparaissent. Ce sont d’une part naturellement des facteurs extérieurs, notre philosophie de vie et notre environnement qui influent sur nous, et d’autre part, notre horloge biologique est réglée de telle sorte que tous les composants de notre organisme sont destinés à vieillir. On ne peut pas stopper ce processus, mais on peut le ralentir. Le plus tôt possible dans le meilleur des cas.

La formation des rides est entre autre liée au ralentissement de l’activité hormonale. De nombreuses modifications ont lieu dans le corps au moment de la ménopause. Chez l’homme ont lieu aussi des manifestations identiques mais dont les conséquences sont moindres. La peau perd de son élasticité, et le tissu conjonctif perd du collagène. La peau devient plus sèche et n’arrive plus à s’hydrater correctement. La masse cellulaire diminue, le renouvellement des cellules ralentit et une carence en lipides apparaît. La pigmentation de la peau elle aussi se modifie. On appelle ce processus de vieillissement naturel un vieillissement de la peau intrinsèque. Celui-ci est encouragé par notre mode de vie, et en résulte notre vieillissement de la peau intrinsèque. La formation naturelle des rides se différencie considérablement de celle que nous produisons nous même ! Ce sont nous et non notre héritage génétique qui favorisons l’apparition des rides profondes par exemple. Le vieillissement de notre peau au travers d’une exposition inconsciente au soleil, du stress aussi, d’abus de tabac et d’alcool, d’une alimentation pauvre et d’un manque d’hydratation (en eau) provoque un manque d’élasticité immense.

Une peau semblable à du cuir, des crevasses épaisses et une modification de notre pigmentation en sont les conséquences. Le manque d’oxygène, le stress oxydant, les radicaux libres et les toxines issues de l’alimentation s’ajoutent à la liste. Néanmoins, il est important de noter que nous sommes en mesure d’influencer cette formation de rides dans un sens comme dans l’autre. Et la solution ne se trouve pas dans les injections de substances chimiques ni dans la chirurgie plastique ! Il est nettement plus malin de miser le plus tôt possible sur des stratégies anti-âge. Beaucoup de sport, boire beaucoup d’eau et une alimentation riche en acides aminés sont déjà une base idéale quand on est jeune (et plus tard aussi) pour lutter contre la formation des rides. En réalité, les produits de beauté et de cosmétique anti-âge, même ceux qu’on trouve en pharmacie, ne font rien d’autre qu’assister ce qu’on a déjà procuré au corps de l’intérieur en éléments nutritifs, en vitamines et en acides aminés. En revanche, vous ne pouvez pas empêcher le vieillissement de votre peau au travers de ces produits si vous menez une vie malsaine, un mode de vie décousu et passez votre temps dans les cabines de bronzage ou à la plage en plein soleil.