Salut les ami(e)s !

Bienvenue sur mon site consacré à l’anti-âge et aux rides ! Je suis heureuse de constater que mes amis attendent avidement cette page autour des rides et du vieillissement. Elle est destinée à toute personne se sentant concernée par sa peau, les rides et le vieillissement. Nous y passons tous un jour ou l’autre. En tout cas, ce thème préoccupe pratiquement toutes les femmes que je connais, et de plus en plus d’hommes qui n’ont plus honte à l’avouer. Ce qui m’a poussée à créer ce site, c’est le désir de partager mon expérience vécue lors de ma longue lutte contre les rides, vous faire part de tout ce que j’ai pu lire, entendre et ressentir à ce sujet. Et je peux vous assurer que la liste est longue, car je m’y intéresse intensivement depuis déjà des années. J’ai décidé de publier sous forme de blog la petite odyssée de ma lutte contre les rides, parce que je suis persuadée que pratiquement toutes les femmes ont des problèmes de rides et de cellulite similaires, et cherchent des solutions efficaces. Je pense que beaucoup se retrouveront ici. Et aujourd’hui ayant atteint un âge mûr, je continue à apprendre de nouvelles choses passionnantes. Alors vous pouvez aussi me raconter ce que vous savez ou avez vécu, vos conseils, enfin tout ce qui concerne la beauté, l’anti-âge, les rides, la peau d’orange ou la peau en général. Mais d’abord j’espère que mon histoire vous intéressera, et que la lecture de ce site vous plaira. Suis déjà toute excitée à l’idée de lire vos réactions.

Les crèmes antirides n’agissent qu’en surface…

Au fait, je m’appelle Caroline (mes amis m’appellent Caro… bon, peut-être pas très original, mais c’est comme ça…), et comme pour la plupart de mes amies, on ne peut pas vraiment me donner d’âge – ça semble être un phénomène plutôt courant de nos jours. Avec ma peau mixte, j’ai eu la chance de ne pas avoir vraiment eu de problèmes de peau durant des années. C’est pourquoi je ne me suis pas du tout préoccupée de ma peau pendant longtemps. Seulement du jour au lendemain, les crèmes anti-âge célèbres qu’on trouve dans n’importe quel grand magasin n’ont plus suffi. Et les « pattes d’oie » ont commencé à devenir de plus en plus apparentes, de telle sorte que je me déplaisais de plus en plus, surtout le matin en me regardant dans le miroir, avant la douche et le maquillage. C’en est presque devenu une épreuve de force car j’étais mise devant le fait accompli  : je n’étais plus aussi attrayante que durant ma jeunesse, j’avais franchement pris un coup de vieux, et j’avais même l’impression que mes joues commençaient à pendre. Ce qui m’a le plus effrayée, c’est de m’imaginer l’image que je pouvais bien donner aux autres, à mes amis. Ils ont du me trouver horrible à cette époque. Bien sûr, la plupart des gens sont plus critiques envers eux-mêmes, mais c’est difficile à avouer. Surtout pour une femme  ; on associe vraiment souvent sa propre féminité à la beauté. Je pense que tout le monde a déjà vécu cette situation  : on rencontre par hasard une connaissance plutôt antipathique, elle nous prend dans ses bras, semble euphorique, et finit par dire  : « Ma chérie tu es magnifique, tu n’as pas du tout changé ». Intérieurement, on sait qu’on a changé… le subterfuge est douloureux. Aaaah… les femmes sont-elles toutes aussi prévisibles  ? Et puis ma mauvaise conscience a commencé à se manifester. Il a bien fallu que je finisse par m’avouer que ces dernières années, j’en ai fait subir de toutes les couleurs à ma peau. Ça m’est arrivé de boire un verre de trop (que celle à qui ce n’est jamais arrivé lève la main, hi hi), et je fumais parfois (il n’y a rien de pire). Je n’éprouvais pas souvent le besoin d’offrir à mon corps les huit heures de sommeil réparateur, et ne dormais parfois que quelques heures, étant plutôt une nocturne. Et puis j’aime beaucoup aller à des concerts et danser, ce qui n’arrange pas les choses. J’aime le soleil, et le chocolat me fait littéralement craquer. En résumé  : je ne suis pas hédoniste, mais je suis une bonne-vivante.

Belles jambes sans celluliteParce que j’apprécie les plaisirs en dépit d’une belle peau sans rides, je me suis un jour décidée d’entreprendre quelque chose contre mes rides. J’ai fréquenté toutes sortes de salons de beauté, d’esthéticiennes-cosméticiennes, j’ai dévalisé les rayons de produits anti-âge et crèmes anti-rides, j’ai dévoré des livres et manuels pratiques, j’ai passé un temps fou sur les forums, tout ça afin de m’informer le plus possible. Attention, je me suis toujours juré une chose  : jamais au grand jamais je ne passerais par par la chirurgie esthétique. J’aime le naturel, l’ingénuité et la simplicité, et j’ai lutté assidument contre une attaque de rides. Malgré tous ces efforts, je me suis progressivement aperçue que toutes ces précautions ne pouvaient pas suffire.

 … La vraie beauté vient de l’intérieur

Aujourd’hui, mes problèmes de rides font partie du passé. J’ai rapporté de mes sports d’hiver annuels à Champéry (où je pars chaque année) un super tuyau  : une cure pour la peau à base d’acides aminés naturels. L’année précédente, j’y avais rencontré Hugo qui travaillait en Suisse dans la recherche médicale. Un soir, il m’a parlé de l’action des acides aminés sur la peau, en particulier leur action bénéfique contre le vieillissement de la peau, c’est à dire contre les rides. Ah ah, ça m’amuse d’y repenser car j’étais collée à ses lèvres, et la richesse de ses informations qu’il m’offrait comme ça, gratuitement, m’a fascinée. De retour en France, j’ai sauté sur ce produit à base d’acides aminés. Même si ce produit porte un nom un peu ringard. Mais j’ai suivi ses recommandations, et essayé cette préparation ; le produit a gagné beaucoup de prix, donc je ne pouvais pas trop se tromper. Et, surprise, ô surprise : Après quelques temps, j’ai remarqué que ma peau était plus tendue et s’était affermie, et j’avais moins de rides. Au début, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une déformation de ma perception sélective, peut-être en relation avec le charmant Hugo ;-) J’en ai parlé à des amies qui ont essayé  : résultats identiques. Enfin j’ai commencé à me demander si je n’avais pas fini par trouver le fameux remède miracle anti-âge tant attendu. Sans oublier tout l’argent que j’avais dépensé dans les produits de beauté anti-ride ! Je ne veux pas dire qu’ils ne servent à rien du tout, mais ils ne traitent au mieux que la surface de la peau et ne peuvent pas aller en profondeur, là où les rides commencent à se développer, comme me l’a expliqué Hugo. Et il est bien placé pour le savoir, en tant que spécialiste de l’organisme chez l’être humain. Et puis mon entourage a commencé à me faire des compliments. Chez mes copines aussi ! Ça, c’est ce qui m’a le plus fait plaisir, et m’a convaincue que ce n’était pas une illusion. Je n’ai pas non plus vraiment modifié mon mode de vie. Il faut bien en profiter ! J’ai toujours taché d’éviter les souffrances.

En tout cas j’ai aujourd’hui l’impression de regorger de fraicheur, et m’aperçois que les hommes recommencent à s’intéresser à moi, ce qui est plutôt flatteur. Sans vouloir paraître prétentieuse, je peux prétendre que ma « beauté » vient de l’intérieur. Même mes problèmes de cellulite commencent à s’atténuer.

Cosmétique bio et naturelle

Les effets phénoménaux et franchement inattendus des acides aminés sur ma peau m’ont intéressés. Bien sûr, je continue à utiliser une bonne crème hydratante non-grasse. Et aujourd’hui, je peux prétendre avoir une connaissance vraiment vaste du domaine de la cosmétique concernant l’anti-ride et l’anti-âge, enfin le vieillissement de la peau. Et je suis heureuse de mettre un petit aperçu des ces connaissances à votre disposition. Les acides aminés sont à l’origine de la vie sur terre, et ce n’est pas pour rien qu’on appelle les éléments fondamentaux de la vie. Ils sont absolument indispensables à tous les processus métaboliques. Une carence en acides aminés conduit aux rides, aux cheveux ternes, ongles cassants et à la cellulite. En ce qui concerne le vieillissement, les acides aminés sont de véritables bombes chargées de substances vitales. Et les scientifiques modernes sont de nos jours d’accord sur le fait que le vieillissement est associé à un manque en apport d’acides aminés. Notre alimentation est loin d’être aussi riche et saine qu’il y a quarante ans. Et puis je vois bien que moi tout comme mes copines aimons bien profiter des choses, et ne sommes pas toujours très raisonnables. Du coup, les compléments alimentaires, comme cette formule à base d’acides aminés, nous arrangent bien le coup. Et je serai reconnaissante à vie envers le bon Hugo qui m’a mise sur la piste ! Hugo si te me lis  : merci  !

Si vous avez vécu une expérience similaire et désirez écrire votre témoignage, vous pouvez déposer un petit mot dans mon livre d’or. Et si vous avez des questions qui vous préoccupent, il vous suffit de m’envoyer un e-mail. J’essaierai d’y répondre rapidement.

Je vous envoie mes chaleureuses pensées,

Votre Caroline