Un procédé naturel contre le vieillissement

Est-ce que ça existe ?

L’être humain cherche depuis au moins l’Antiquité cette fameuse fontaine de Jouvence. On observe néanmoins que les personnes âgées semblent de nos jours vieillir plus lentement ; elles se font souvent couper les cheveux comme les jeunes, se vêtissent de couleurs gaies. Même leurs rides semblent être moins accentuées. C’est apparemment le résultat de ces produits anti-âge. D’un autre coté, il est indéniable que nos modes de vie sont aujourd’hui moins astreignants qu’ils ne le furent.Quand on se penche vraiment sur les possibilités d’anti-vieillissement naturel, il faut prendre en considération certains éléments : tout d’abord la nourriture en tant qu’instance de rajeunissement.

Les épinards sont un légume anti-âgeLa recherche nutritionnelle propage notamment l’idée que les épinards sont un légume anti-âge. C’est à l’Université de Vienne qu’on a découvert que l’épinard est tout à fait capable de repousser le stress oxydant qui accompagne tout processus de vieillissement, au travers de tissus végétaux naturels. Le stress oxydant (appelé aussi stress oxydatif) a une action destructrice sur les cellules et entraîne ainsi le vieillissement de la peau. L’épinard possède des éléments actifs comme la beta-carotine, les vitamines B, les acides foliques ou bien la lutéine, permettant de protéger la peau contre les U.V., ou contre les rougeurs d’origine inflammatoire. On sait bien que les substances végétales naturelles issues de l’alimentation sont plus efficaces que les préparations synthétiques. Cela est du aux substances bioactives présentes dans la nourriture, qui manquent justement dans les préparations synthétiques. Mangez donc plus d’épinards, et de façon générale, mangez plus de légumes et de fruits. C’est la solution anti-âge la plus naturelle et la plus économique. Si vous vous y tenez, vous faites partie des femmes qui ont à 40 ans un teint de pêche, et se parviennent à 50 ans à effectuer de difficiles asanas de yoga : bravo.

Les hormones aussi sont d’après beaucoup de médecins inhibiteurs de jeunesse. Elles ont un rôle clé dans les processus de vieillissement, car elles permettent d’éliminer, notamment les toxines. Mais le taux hormonal diminue avec l’âge. L’œstrogène (ou estrogène) qui contribue à la tension de la peau, ralentit son activité après la ménopause. D’autres hormones commencent dès 25 ans environ à se faire plus rares. L’apport externe d’hormone est courant aux États-Unis, ce qu’on évite en France, et ce pour de bonnes raisons. Les médecins du sport ainsi que les nutritionnistes savent depuis longtemps qu’une alimentation riche en substances vitales fait partie des stimulations hormonales les plus efficaces : les radicaux libres sont neutralisés par une ration élevée en vitamines, enzymes, acides aminés et minéraux, le métabolisme cellulaire est activé, et ainsi se créent de nombreuses hormones. On peut activer aussi les enzymes au travers de la prise de magnésium, celui-ci aidant le corps à créer NATURELLEMENT l’hormone DHEA (déhydroépiandrostérone). Il est difficile de seconder la lutte contre les rides de façon plus naturelle, qu’en s’alimentant de produits complets et variés. Mais toutes ces substances ne donnent pas tout leur potentiel si on ne s’hydrate pas suffisamment : il faut donc boire beaucoup d’eau. Le corps a besoin d’au moins deux litres d’eau potable (ou eau minérale) par jour pour pouvoir réaliser ses taches de façon optimale. Au travers d’une bonne hydratation, c’est en particulier l’élasticité de la peau et son irrigation que l’on peut le mieux stimuler, ce qui permet notamment une meilleure élimination des scories (résidus, impuretés, toxines), et un approvisionnement optimisé des tout petits faisceaux sanguins par les éléments nutritifs. Les pastilles effervescentes et boissons énergétiques, les boissons dites pour le « bien-être », les boissons « branchées » contenant de la caféine ou de la guarana, rien de tout cela ne peut remplacer l’eau.

Parmi les substances vitales, les acides aminés sont d’une importance extrême en terme de beauté. Ce sont seulement huit acides aminés qui garantissent notre survie. On les considère d’ailleurs comme les toutes premières composantes du monde et de la vie. S’y ajoutent une quantité d’acides aminés prenant en charge diverses taches dans l’organisme. Avec une préparation en acides aminés naturels adéquate, on peut réaliser une véritable cure intérieure, qui régénérera la peau comme les cheveux. La créatine en particulier, synthétisée dans le corps par plusieurs acides aminés (la méthionine, la glutamine et l’arginine), joue notamment un rôle extrêmement important sur le métabolisme et le renouvellement des cellules. La glutamine quant à elle régularise l’équilibre acido-basique, et assure une peau ferme.

Le corps fabrique lui-même ces acides aminés, mais en prenant de l’âge, on en fabrique malheureusement de moins en moins. Le corps n’étant plus capable de produire des acides aminés en quantité suffisante (ce qui arrive aussi en cas de maladie), il faut recourir à un apport externe, sinon la peau commence à se détendre et devient plus flasque. La carnitine, la cystéine et le zinc, qui est un minéral, obtiennent encore d’autres impacts, surtout s’ils sont associés à des vitamines B et C. Ce n’est par pour rien que les scientifiques ont baptisé certains acides aminés « la fontaine de Jouvence intérieure ». On peut donc conserver, voire obtenir une peau tendue, lisse et jeune au travers d’une alimentation conséquente, d’une bonne hydratation, d’une activité sportive et d’une préparation complémentaire à base d’acides aminés.