Prendre des bains de soleil intelligents

Doit-on renoncer aux bains de soleil ?

Il n’y a rien de plus agréable que de rester allongé/e dans son jardin, et de se prélasser tranquillement. Mais ce petit plaisir peut provoquer un méchant coup de soleil. Alors que rester à l’ombre permet de bronzer plus lentement et de ménager la peau. C’est la solution la plus sensée, car l’enveloppe qu’est notre peau n’oublie aucun coup de soleil, et nous fait payer plus tard chaque exposition intense par une peau ridée, tachetée et parfois par un cancer de la peau.

Éviter à tout prix les coups de soleil

Crémes de protection solaireLes vacances sur la Côte d’Azur, un safari dans le désert, un périple en Martinique ou les sports d’hiver sur les glaciers n’ont pas grand chose en commun, à part à première vue les rayons du soleil qui sont là plus intenses que partout ailleurs. La plupart des gens savent d’ailleurs qu’il est nécessaire de se protéger là plus qu’ailleurs. La rapidité avec laquelle on attrape un coup de soleil est impressionnante. Cependant, le soleil est souvent une raison de voyager. On aime se prélasser sur une chaise longue, et se dorer de tous les côtés.

Les crèmes qu’on emporte en vacances sont la plupart du temps utilisées en tant que crèmes d’aide au bronzage, au lieu d’être sciemment utilisées en tant que crèmes de protection solaire : en rentrant de vacances, on est fier de montrer son bronzage aux amis. Pour un bronzage plus rapide et intense, on ira même fréquenter des semaines auparavant un centre de bronzage. Bien sûr, une accoutumance par étapes aux UV est plutôt sensée, et ceux-ci ne sont pas non plus totalement à bannir. Comme beaucoup de choses dans la vie, le poison n’est pas dans le produit mais dans le dosage. Car une chose est sûre : plus tôt on aura son premier coup de soleil, plus tôt surgira la certitude de développer un cancer de la peau. Il est donc absolument nécessaire de bien protéger surtout les enfants contre les rayons du soleil. Il n’y a aucune raison de vouloir faire bronzer un enfant. Surtout auprès de l’eau où les rayons du soleil se reflètent fortement, ce n’est pas une précaution maternelle superflue que de vouloir protéger son enfant.

Rechercher les endroits ombragés

Un bain de soleil sous un vieux pommier par exemple fait un bien fou, car l’organisme et le psychisme ont besoin du soleil. De même, il n’y a rien à dire contre un bain de soleil sur la plage, mais avec une protection solaire adéquate et en dehors des heures de canicule : éviter le soleil frappant de midi car il est dangereux. Les brûlures nécessitant une hospitalisation, les accidents de baignade, voire les noyades causées par congestion ou hydrocution sont chose courante en été. Prenez une personne passant des heures sur son drap de bain en plein soleil. Elle s’enduit d’huile solaire afin de dorer encore plus. Elle est brûlante et se jette dans l’eau… On sait combien c’est agréable de se promener au bord de l’eau, de profiter du vent et des vagues, ce qui est nettement meilleur pour la santé. Avant de se baigner, il est préférable de se rafraichir les jambes avec de l’eau fraiche afin de les refroidir et d’activer la circulation. Il est indispensable de s’enduire la peau toutes les heures avec de la crème solaire à coefficient élevé. Le coefficient ne signifie en aucun cas que vous ne bronzerez pas, mais vous bronzerez plus sainement. Les recherches effectuées par « 60 millions de consommateurs » recommandent de ne pas réutiliser les crèmes de l’année passée.

Les rayons ultraviolets détériorent les cellules de la peau

On détruit les cellules de la peau en s’exposant exagérément aux rayons du soleil. Avec un léger coup de soleil, la peau rougit, fait un peu mal et pellera éventuellement plus tard. Avec un grave coup de soleil, même les couches dermiques profondes (dans la zone réticulaire) sont agressées. À peine passé, on a déjà oublié son coup de soleil, tandis que la peau, elle, s’en souvient. En effet, toutes les cellules dermiques ne vont pas être réparées, même si on en a l’impression. Il est important de se protéger à l’aide d’une crème solaire dès la fin du printemps ou le début de l’été, selon les régions, et pas seulement sur la Côte d’Azur ! Le choix de la crème solaire et de l’indice de protection dépend naturellement aussi du type de peau, de sa sensibilité, et si celle-ci est claire ou foncée. Enduire régulièrement les parties du corps restant nues comme le visage ou les mains. S’enduire de nouveau de crème avant et après la baignade. Les bébés ainsi que les petits enfants ne doivent en aucun cas s’exposer aux rayons d’un soleil ardent. Autour de midi, les faire jouer à l’ombre ou dans la maison. Les chapeaux sont de nos jours quelque peu démodés, mais une casquette fait toujours l’affaire. Les rayons du soleil sont les plus intenses entre 11 et 16 heures. On prend nettement moins de risques en prenant son bain de soleil après 16 heures.